La divinité des jumeaux: Pratiques et symbolisme

La divinité des jumeaux: Pratiques et symbolisme

20 févr. 2019

Le panthéon Vodoun béninois offre une pluralité d’esprits divinisés et hiérarchisées dont les esprits majeurs sont en langue fon du Bénin: le HEVIOSSO, le SAKPATA, le DAN, le GOU, le FA, le TOLEGBA…, pour ne citer que ceux-là. Au rang de ces divinités, on retrouve une de spéciale et particulière qu’on appelle le ‘’xoxo ‘’ou la divinité des jumeaux. Etymologie au Bénin, notamment dans le sud, les jumeaux sont classés au rang des divinités. Son origine remonte à la statuette remise à Hangbe en guise de remplacement de son frère jumeau Akaba disparu mystiquement. En effet selon l’histoire, Le roi Houegbadja (1645-1685) avait donné naissance à Akaba et Hangbe, des jumeaux. Akaba succéda à son père et un jour, il aurait fait une confidence à sa sœur jumelle Hangbe en disant : "je ne mourrai pas comme tout le monde, je disparaîtrai et on ne me verra plus jamais". Il aurait remis à sa sœur une statuette en lui faisant les recommandations suivantes : "tiens ma sœur, c'est mon remplaçant; considère-la comme moi-même. Prends soin d'elle et sache que notre symbole est le Singe’’.

 Les traditions veulent ainsi que les jumeaux décédés soient représentés par une statuette que le second garde. Leurs miracles et différentes manifestations font d'eux des divinités exceptionnelles. La tradition béninoise, en plus de ces conventions scientifiques, tout enfant né par le siège (agôssi: fille, agôssou: garçon) est également considéré comme un jumeau et traité de la même manière que les jumeaux « scientifiques » Quel sens donne-t-on à la venue des jumeaux, et que signifie en réalité la présence de ces êtres divinisés dont toutes les autres divinités bénéficient la grâce.  

Sens et significations des jumeaux.

 La naissance d’un jumeau dans une famille n’est jamais le fait du hasard. Dans les considérations sociologiques les jumeaux qui naissent ont toujours un message à apporter. Il peut s’agir d’un message de paix, de bonheur, de joie mais parfois aussi il peut s’agir d’une alerte, d’une tristesse ou d’un malheur qui va s’abattre sur la famille. Le Fâ est l’oracle qui permet d’interroger les jumeaux et de comprendre les tenants et les aboutissants de leur venue. Ainsi donc les membres de la famille se rendent chez le bokônon, très tôt le matin. Le bokônon appelle par son fétiche l’esprit des jumeaux qui vient discuter avec les parents des enfants et pouvoir expliquer les raisons qui ont motivé leur venue dans cette famille. Par la même occasion, l’esprit des jumeaux va donner les directives concernant les différents rituels à faire pour que la paix règne dans la famille et pour que l’abondance comble les parents et alliés. Ils sont le signe de bonheur. La divinité Xoxo (jumeaux) est une divinité de bonheur. 

Deux âmes nées du même ventre le même jour

La naissance de jumeaux suscite des sentiments d’une ethnie africaine à l’autre. Certaines leur voueront une adoration sans bornes, estimant qu’ils sont le fruit d’une bénédiction. A l’Ouest du continent dans les pays comme le Bénin, ils sont choyés et même un peu considérés comme des demi-dieux. Chose très curieuse qui pousse d’ailleurs certains touristes qui visitent notre beau pays à s’intéresser à ses êtres à part entière, totalement différents du commun des mortels. D’ailleurs la présence de jumeaux dans une famille oblige ses membres à des égards constants et à mille précautions. Les jumeaux représentent les énergies actives masculines et passives féminines. Lorsqu’arrive la naissance de jumeaux dans un groupe adepte du Vaudou, elle suscite beaucoup d’émoi. Beaucoup de pratiques culturelles et religieuses ont résisté aux temps et sont parvenus aux générations actuelles. Même l’évangélisation à outrance qui a envahi les populations n’a vraiment pas entamé la foi des populations dans leurs croyances au culte des jumeaux. En dépit de la modernisation, certaines pratiques culturelles comme le culte des jumeaux résiste au temps sur l’ensemble du territoire béninois. Ceci explique le fait que dans de nombreuses familles, une importance capitale est accordée à la vénération des statuettes de jumeaux. Leur naissance est l’occasion de saluer l’arrivée sur terre d’êtres exceptionnels. Au Bénin la mère de jumeaux mixtes est considérée comme une élue de Dieu qui a donné la vie à des êtres qui auront une grande destinée et fait l’objet de bien des attentions. Or pour les Occidentaux, les jumeaux mixtes ne sont pas des vrais jumeaux.  

Comment on représente les jumeaux ?

Une fois nés, ils font partie du quotidien de leurs parents, même s’ils ne sont plus présents sur terre dans leur enveloppe charnelle. Lorsqu’un jumeau meurt, le survivant met de côté la moitié de sa nourriture et la moitié de tous les cadeaux qu’il reçoit. En terre béninoise, on remplace l’enfant défunt par une figurine qui est nourrie, habillée, lavée et portée comme le serait l’enfant vivant. Cette figurine prend la place du défunt. La femme va même jusqu’à porter dans un pagne attaché autour de la taille, les figurines du jumeau ou des jumeaux morts, ainsi que la figurine de l’esprit des ancêtres. Des bois, sculptés et jaunis à la forme d’un être humain. D’aucuns diraient des poupées à l’africaine. C’est ce que pensent la plupart des étrangers qui prennent contact pour la première fois avec les ‘’xoxo’’. Mais en réalité ces statuettes sont plus que du bois. Elles représentent les gardiens de l’âme de jumeaux décédés. C’est ainsi qu’est né le culte des jumeaux, un culte qui force encore l’admiration des nombreux touristes qui ont eu le privilège d’assister et de toucher des doigts la vénération de la divinité des jumeaux.  

Pratiques rituelles dédiées à la divinité des jumeaux.

’’Les jumeaux ne meurent pas, ils sont allés chercher du bois de chauffe à la forêt’’. C’est ce que laissent entendre la plupart. Ces êtres génétiquement et morphologiquement identiques qui sont vénérés dans la tradition africaine et qu’on considère comme une divinité venue habiter parmi les humains. Ces statuettes qui cohabitent avec les hommes, loin d’être du fétichisme ou un comportement irrationnel révèlent la réalité socioculturelle de plusieurs communautés et autres tribus béninoises. L’une des particularités du Vaudou au Bénin est sans nul doute la vénération des jumeaux. Elle occupe une position qui remonte à des coutumes ancestrales africaines. Dans la tradition, le respect dont jouissent les jumeaux, vivants ou morts, repose sur la croyance en un couple de jumeaux divins. Chaque famille ayant des jumeaux, morts ou vivants, doit apporter des offrandes. Les prescriptions de l’esprit des jumeaux varient d’un jumeau à un autre et d’une famille à une autre. Mais ce qui reste constant, c’est que lors de la cérémonie des jumeaux, ces derniers désignent de nouveaux parents à savoir: père, mère, oncle et tante. On prépare des repas particuliers à base de l’huile de palme et de farine de maïs. Dans la vie quotidienne, il est important de traiter les deux enfants à égalité. Sinon ils peuvent réagir avec une très grande susceptibilité. Dans le Vaudou, on considère que ce manque de respect envers les statuettes, se traduit par davantage de maladies et de malheurs au sein des familles ayant des jumeaux. Il arrive même que les jumeaux lancent des sorts puissants contre leurs parents, ce qui se traduit souvent par une maladie non identifiable. Si un tel acte est découvert, le prêtre Vaudou devra lors d’une cérémonie, punir les enfants jusqu’à ce qu’ils jurent de retirer le sort qu’ils ont jeté contre leurs parents.

Le culte des jumeaux attire les touristes

Nombreux sont les béninois qui accordent une dévotion inédite à la représentation de leurs enfants ou frères jumeaux. La faune et les parcs nationaux, peuvent attirer les touristes au cours de leurs différents voyages dans le pays, mais ce culte dédié aux jumeaux captive plus leur attention du fait au-delà des statuettes en bois, ce sont des âmes à vénérer. Ce phénomène de la réincarnation des âmes et l’appel de l’âme à travers les sculptures restent un mystère non encore élucidé pour la plupart des visiteurs étrangers qui viennent en tourisme au Bénin. Certains touristes repartent du territoire béninois sans avoir la chance de voir un autel de la divinité des jumeaux, ni même d’assister une fois à un rituel dédié à la divinité des jumeaux. Pourtant cette divinité fait partie intégrante du riche patrimoine culturel béninois non encore exploré par les milliers de touristes. Elle reste la grande curiosité du pays. Sans être exhaustif, on ne peut omettre l’importance de culte dans le domaine touristique béninois. On chante les louanges et on prend particulièrement soin de ces petits êtres dont on pense que le pouvoir sera très grand. De fait, ils jouissent de quelques privilèges Il est un peu plus clair qu’on ne peut visiter le paysage touristique du Bénin sans se rendre à l’autel de la divinité des jumeaux où vous pourrez être guéri miraculeusement par leurs pouvoirs surnaturels de guérison, mais aussi de bénéficier de multitude de grâces. Le Bénin est un vivier de jumeaux, alors la chance de croiser ce type d’amulettes lors d’un voyage est élevée. De tous les vodoun, le culte des jumeaux est le plus puissant et le plus vénéré, aussi bien au Bénin qu’en Afrique. Faites de votre séjour au Bénin, un séjour parfait en prenant le chemin qui mène à la divinité des jumeaux 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Isaac de "Voyages Modestes". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
0022964110880