DANSE EGUNGUN

Lorsqu’un touriste arrive au Benin et qu’il s’intéresse aux danses traditionnelles sacrées, il est opportun de lui faire voire la danse des Egungun. Quel plaisir, quelle émotion de suivre une partie de cette manifestation culturelle qui s’élabore et s’enracine dans le cultuel. L’abstrait prend son sens dans cette culture. En effet, la danse des Egungun est un rythme sacré réservé aux initiés et dont le profane peut regarder.
La danse Egungun serait originaire d'Oyo au Nigéria. Oyo, un monde qui conserve toute son originalité. Lorsqu’on interroge l’histoire on apprend que le roi Guézo, ancien Roi du Dahomey (actuel Bénin) avait acheté à l'époque, des esclaves venus du Nigéria. C'est alors, qu'en pleine réjouissance, l'un d'eux frappe le sol d'un coup de bâton pour faire apparaître des Égungun c'est-à-dire des revenants suivi d'incantations. Cet état de chose, impressionna le roi qui le porta en triomphe. Les esclaves furent dès lors expédiés à OUIDAH pour y fonder le sanctuaire des Égungun. Quand on évoque les revenants, on fait allusion à l’esprit des morts. Egungun, c’est l’incarnation des morts qui reviennent dans la vie réelle. En Afrique en général, (Ceux qui sont morts ne sont jamais partis: Ils sont dans l’Ombre qui s’éclaire Et dans l’ombre qui s’épaissit.) Birago Diop
Seulement ici on voit des formes physiques qui exécutent des gestes pour égayer le public. Les revenants sont parés de beaux accoutrements, des brillantines, des cauris et on voit dans les mains gantées de quelques uns des objets tranchants et coupants. C’est le symbole de la guerre. Lorsqu’ils sortent, ils attirent une foule impressionnante qui en raffole. Importée depuis le grand voisin de l’est le Nigeria, la danse des Egungun est devenue une tradition au Benin. Cette danse est jouée lors des cérémonies du décès d’un chef de couvent ou d’un dignitaire culturel, a l’occasion des fêtes traditionnelles comme la fête du vodoun qui a lieu tous les 10 janvier.
Lors des cérémonies de réjouissance d’envergure on peut voir aussi apparaitre les Egungun. Cette manifestation offre souvent une danse et un spectacle unique. Les Egungun communiquent en Yoruba et apparaissent souvent après une série de cérémonies dans le couvent, un endroit réservé seulement aux initiés. Au cours de la danse, le pagne ou l’accoutrement du revenant ne doit pas toucher un non initié. La légende raconte qu’il peut en mourir sur le champ, devenir fou ou trainer plus tard des séquelles graves. Pour éviter cela, le revenant est toujours accompagné par un guide-initié qui tient en main un bâton. Ce bâton aussi sacré ne doit pas toucher n’importe qui. Il sert de commandement pour le guide et l’aide à maintenir hors du public, les flancs des accoutrements du Egungun. On peut aller au Benin sans voir cette célébration car c’est une danse qui ne court pas les rues. Aujourd'hui héritage culturel entre les deux pays le Bénin et le Nigéria, la danse Egungun est une tradition qui se perpétue. Les masques Égungun sont inscrits au patrimoine culturel mondial de l'UNESCO et les touristes viennent savourer cette manifestation culturelle. On ne joue pas avec la mort mais elle peut devenir une attraction lorsqu’elle représentée et célébrée. Pour les peuples de cette partie de l'Afrique, les morts ne sont pas morts. Birago Diop. Ainsi, l'esprit du défunt revient et se manifeste aux vivants à travers le masque Égungun. L'Afrique est et reste une terre de mystère, le Bénin en est un de plus particulier. Comment appréhender la vie sans évoquer la mort ? L’homme nait, vit et meurt. Nous sommes d’accord et votre agence Voyages modestes s’emploie chaque jour pour vous révéler et montrer ce qui jusque la reste encore invisible.

4 photos

Bonjour

Je suis Isaac de "Voyages Modestes". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
0022964110880