LA PORTE DU NON RETOUR

Implantée à Ouidah au bord de l’océan Atlantique, la porte du non retour symbolise le lieu d’embarquement des esclaves noirs pour les Amériques. Témoin vivant et douloureux du commerce des noirs, la porte du non retour à Ouidah marque la fin de la route des esclaves.
Cette route part de la place aux enchères aussi appelée par ignorance place Chacha au centre ville de Ouidah. Elle est érigée en 1717 par le roi Ghézo d’Abomey qui avait confié à son ami le brésilien de Souza, l’activité de la vente des prisonniers de guerre aux européens.
Après des semaines voir des mois de calvaire, le périple sur la terre de leur ancêtres prend fin à la plage de Ouidah. De l’autre côté de l’ouverture et au large des cotes de l’océan atlantique, ils seront transportés par de petites pirogues qui vont les acheminer vers les bateaux négriers.
Aujourd’hui rénové, ce lieu inscrit sur la liste des patrimoines de l’Unesco est devenu une touristique. Il faut s’y rendre pour vivre l’émotion que dégage toute cette histoire qui hante la mémoire collective.

4 photos

Bonjour

Je suis Isaac de "Voyages Modestes". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
0022964110880