Repas au Bénin

Repas au Bénin

Manger au Bénin, ça donne envie. Lorsque on veut foulez le sol béninois, on pense qu’on ne serait pas bien servi sur le plan culinaire car le pays n’étant pas bien connu, on a souvent peur de mal manger. Dans la réalité, il n’en est rien. On peut bien manger au Bénin comme si on était en Europe. Quelle que soit la période, l’art culinaire béninois est apprécié. Au Bénin, on trouve dans la rue et les marchés de minuscules échoppes où les plats sont cuisinés dans des bassines. Ces échoppes deviennent des maquis quand elles sont un peu plus grandes et qu’elles disposent de quelques tables et chaises. On en trouve à tous les prix. Mais généralement, un plat chez les « bonnes femmes », comme on les appelle, coûte environ 2€, alors que dans les maquis, un plat coûtera de 5 à 10 €). Sinon de nombreuses femmes portent sur leur tête des aliments rassemblés sur une bassine : beignets, gâteaux. Pour des raisons d’hygiène et pour préserver la sante de nos hôtes, nous conseillons les restaurants, les maquis et les hôtels ou les mets sont préparés et apprêtés avec soins. Manger local n’est pas pour autant un risque mais il savoir seulement ou trouver la bonne bouffe pour manger sain. Au Bénin, il y en a pour toutes les catégories sociales et toutes les bourses. Les végétariens et les non végétariens peuvent se régaler avec les mets béninois qui sont assez variés.  Il y à des spécialités européennes comme africaines. Les enfants aussi sont bien servis avec de la glace de toutes sortes et des crèmes. Les petits déjeuners sont complets, avec thé, café, pain et gâteaux, confiture, pâte à tartiner, céréales pour les enfants, etc. Il y a même des restaurants typiquement européens, et même chinois notamment à Cotonou et ou à Porto-Novo. Les principales spécialités culinairesAkassa : pâte de maïs fermentée accompagnée d’une sauce, servie sous forme de boules. - La pâte : pâte de maïs un peu fade mais destinée à être trempée dans une sauce. - Akpan : boulettes de maïs que l’on trempe dans une sauce. - Amio : pâte de maïs rouge.  Moins fade que la blanche car séparée avec une purée de tomates mélangée à des oignons et du piment. S’accompagne également d’une sauce. - Gari : pâte à base de farine de manioc émincée finement, sur du riz, des spaghettis ou une sauce. - Blokoto: pâte noire à base de farine d’igname. - Fufu : igname pilé formant une pâte avec un léger goût. - Aloko : rondelles de banane plantain frits. - Libo : gari jaune et amala - Le wagassi, un fromage à la croûte rouge et qui fait penser à de la mozzarella. Mais ici le fromage est frit et trempé ensuite dans une sauce pimentée. Excellent ! - Baignés : gâteau à base d’arachides grillées, puis pilées, puis pétries avec un peu d’eau pour en extraire l’huile et les transformer en pâte que l’on met enfin à cuire dans l’huile obtenue. Légèrement épicé et croquant. Sans oublier les saucesMonyo : sauce à base de tomate, oignon et piment qui accompagne souvent la pâte rouge ou le poisson frit. - Gombo : sauce gluante faite avec des gombos, une variété de haricots. - Sauce légume : faite avec un mélange de crabes ou de viandes et d’épinards en sauce. Boissons  - Évitez absolument l'eau du robinet, - L'eau de Possotomé : C’est une eau captée dans le village du même nom, sur les rives du lac Ahémé.  On la trouve partout en bouteilles plastique. - La Béninoise: la bière nationale, pas trop alcoolisée et bonne. On trouve aussi la bière ouest-africaine Flag. - Le sodabi : un alcool de palme, vendu au « dé à coudre » sur les marchés et dans les buvettes. Titre à plus de 70° !!! -Le tchapalo : une boisson fermentée à base de maïs. - Le tchoukoutouou le Tchouk. Bière de mil qui se fabrique chez l'habitant. Les vendeurs de bord de route sont reconnaissables par la jarre à tchouk.
NOS CIRCUITS
Lie a ce conseil de voyage
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$

Bonjour

Je suis Isaac de "Voyages Modestes". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
0022964110880