Covè

La ville de Covè est une ville du Bénin se trouvant tout juste dans le département du Zou, environ 40 km de la commune d'Abomey. Elle compte en tout 8 arrondissements. Covè gagne sa notoriété grâce à ses multitudes sites touristiques tels que : la forêt sacrée « Kponzoun », les sources thermales, le palais du roi d'Agolin Zéhé et la légende du masque Guèlèdè. Covè fait donc partie de l'une des destinations favorites des voyageurs.

AUJOURD'HUI

Comme emplacement géographique, la ville de Covè est limitée au Nord par la commune de Dassa-Zoumé et au Sud par Zogbodomey. Puis, elle se limite à l'Est par la frontière de Zagnanado et à l'Ouest par le fleuve Zou. Celui-ci arrose toute la ville par ses affluents venant de l'Est. Actuellement, la population de Covè compte environ 45.310 habitants, selon le dernier recensement. Elle est composée de différentes ethnies qui sont : les Fon, les Yoruba et les Mahi qui sont considérées comme les plus nombreuses dans la cité.

Agriculture Les statistiques agricoles révèlent que moins de la moitié de la superficie cultivable de la ville est exploitée pour la production végétale, soit 40.54 % des terres cultivables. On remarque certains facteurs qui affectent sérieusement la production de la commune de Covè. On peut citer le manque de variété améliorée des plantations, l'épuisement rapide des terres dû à la surexploitation de la végétation, et les pratiques de contrôle phytosanitaires sur la plantation d'agrumes inadaptées. Dans l'agglomération, les productions les plus remarquables sont : l'arachide qui couvre 39.9 % des superficies cultivées par année et le maïs qui accapare 19.1 % de l'étendue des terres cultivables. Cependant, les cultures vivrières produites fluctuent selon la richesse en minéraux des terres. Certains endroits sont spécialisés dans la plantation de légumes, d'autres endroits sont exemplaires pour la culture de tubercules.

Pêche La pratique de la pêche est considérée comme une activité secondaire dans l'agglomération de Covè. Une ville alimentée par le fleuve Zou, celle-ci dispose d'une certaine ressource halieutique. Cependant, certains pêcheurs pratiquent la pêche d'une manière assez destructive, qui finalement risque de réduire la production à la perte de tous. Puis, il y a les déboisements des rivages qui provoquent une sérieuse érosion sur les étendues des terres.

Sites touristiques

La ville de Covè est célèbre pour sa source d'eau chaude. Une source naturelle qui se trouve dans un petit bassin au beau milieu d'une forêt. Elle offre à ses visiteurs un bon moment relaxant tout en faisant une petite partie de trempette sous une petite cascade dont la température de l'eau est à 36 degrés.

Outre cette somptueuse source thermale, Covè est aussi connue pour sa forêt sacrée portant le nom de Kponzoun. Une forêt là où seraient organisés tous les rituels vaudous. On peut apercevoir sur le lieu quelques temples vaudou décorés d'objets fétiches. Après avoir découvert cette forêt sacrée, cap directement au palais du roi d'Angoli nommé Zéhé. Situé non loin de la ville, ce palais représente l'histoire du roi Zéhé et abrite encore tous les vestiges liés à l'histoire de la région.

Pour finir ses séjours en beauté, le visiteur peut assister à la cérémonie que l'on appelle "le Guèlèdè";. C'est une cérémonie organisée par la communauté Yoruba-Nago, ensemble de deux ethnies. La célébration est accompagnée des champs en langue Yoruba, de la musique suivie des bruits des tam-tams et des danses masquées. Ce festival Guèlèdè a lieu pendant la fin de la récolte, les naissances importantes ou le mariage.

CLIMAT

La ville de Covè a un climat subéquatorial à quatre-saisons, dont deux saisons sèches (juillet à août et décembre à mars) et deux saisons de pluie (avril à juin et septembre à novembre). Sa température moyenne chaque année est de 27.1 °C, tandis que les précipitations sont largement plus importantes en été qu'elles ne le sont en hiver, avec des précipitations moyennes de 1003.4 mm. Les meilleurs moments pour y voyager se trouvent entre le mois de novembre et le mois de janvier, fevrier.

COMMENT S'Y RENDRE ?

Pour rejoindre la ville de Covè, la meilleure solution est d'y voyager depuis la commune de Bohicon. En effet, Covè dispose d'une route nationale RN4 avec des pistes non goudronnées. Cette voie facilite le transport inter-urbain, puisqu'elle relie la commune de Covè aux autres villes du côté Est de Bohicon. Cependant, le trafic n'est jamais facile sur ces pistes rurales surtout pendant la saison de pluie. Voilà pourquoi il faut choisir les meilleurs moments pour y circuler.

Ville
2 photos

Bonjour

Je suis Isaac de "Voyages Modestes". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
0022964110880