Bohicon

Bohicon est une petite ville se situant au sud du Bénin, dans le département du Zou. Elle se trouve seulement à environ 9 km de la ville d'Abomey. En effet, c'est une destination de choix pour les passionnés de la géologie et de l'archéologie. Bohicon abrite un gigantesque parc archéologique, celui d'Angogointo et un parc zoologique privé de Dako qui se trouve à Houawé.

HISTOIRE

L'histoire raconte que Bohicon était connu comme le lieu de repos du roi Tegbessou. Plus tard, il abrita le marché pour la vente des butins tels que les moutons et les cabris à tous les braves guerriers du roi. Grâce à ce commerce de butin, la ville porta alors le nom de Gbohi, qui signifie le marché des moutons. Le temps s'écoula jusqu'à l'arrivée des colonisateurs Français et la cité fut baptisée Bohicon par ces derniers. Celle-ci a vu le jour avec la gare ferroviaire édifiée en 1906. Un chemin de fer qui a beaucoup contribué au développement de la ville. Puis avec le temps, la ville devint un célèbre centre commercial.

Au tout début de la colonisation, elle fut l'arrondissement d'Allahé, qui était rattachée à l'ancienne sous-préfecture d'Abomey. En 1973, cette dernière fut ensuite appelée la sous-préfecture de Bohicon avant de prendre son actuelle appellation suivie de la reforme administrative de 1974. Considérée comme une commune plus ou moins récente, Bohicon a connu son premier maire en 2003 (Paulin Tomanaga), lors des élections municipales. Elle est ensuite dirigée actuellement par un conseil communal de 25 membres administrés par le maire actuel Luc Atrokpo.

AUJOURD'HUI

Géographiquement, l'agglomération de Bohicon se limite au nord par la commune de Djidja, puis au sud par Zogbodomey, à l'Est par les communes de Za-Kpota et de Covè et à l'Ouest par la commune d'Agbangnizoun. Cette magnifique cité est sectionnée en 10 arrondissements administratifs. Ceux de Bohicon 1 et 2 constituent la ville. Les autres districts se trouvant sur les périphéries sont encore en pleine croissance, mais on connexion avec les arrondissements citadins. La ville de Bohicon tient sa notoriété grâce à ses deux sites touristiques : le parc archéologique d'Agongointo et le parc zoologique privé de Dako wègbè qui se trouve à Houawé.

Tourisme :

Selon les statistiques de l'Etat, seul le site archéologique d'Agongointo génère actuellement des recettes à l'Etat. Ce parc a gagné le soutien de la DANIDA qui a pu le remettre à neuf. En effet, ce parc est surtout un atout crucial au parc zoologique privé de Dako wègbè à Houawé.

Agriculture:

Concernant l'économie principale de la ville, Bohicon se focalise surtout sur l'agriculture. Environ 19 % de la population de Bohicon est agricole. Celle-ci est différemment répartie dans les arrondissements tels que : Sodohomè, Passagon et Saclo. Ces derniers concentrent plus de 66 % de la population agricole et s'approprient à eux seuls plus de 75 % de la superficie de la commune. Les principales cultures qui y sont pratiquées sont : le maïs, le manioc et le soja. La proportion de la population agricole dans les arrondissements urbains (Bohicon I et II) est d'environ 18 %, ce qui illustre bien la forte urbanisation de ces deux arrondissements.

Le secteur agricole utilise 11 % des actifs de la commune dans l'objectif de s'investir dans l'exploitation de forêt, de cultures naturelles et d'élevage. Les moyens de production (main-d'œuvre, équipements, capital) sont traditionnels avec une faible maîtrise technologique. Les systèmes traditionnels de cultures agricoles dominent à 95 % et le travail individuel est en général à plus de 90 %. L'arachide, le palmier à huile, le soja et les agrumes sont des cultures prioritairement destinées à la vente contrairement aux autres cultures (maïs, niébé, manioc) qui sont destinées prioritairement à l'autoconsommation.

Elevage :

Les principales espèces élevées dans la commune sont : les volailles (poulets locaux et pintades), le lapin, le porcin et le caprin. Pour les éleveurs, 98 % de la production animale est destinée à la vente.

CLIMAT

La ville de Bohicon subit un climat subéquatorial par deux saisons pluvieuses (avril à juin et septembre à novembre) et par deux saisons sèches (juillet à août et décembre à mars). Les températures moyennes qui dominent la cité se trouvent entre 25 °C et 32 °C. Le mois le plus chaud est celui du février ou bien celui du mars. Quant aux précipitations, elles atteignent jusqu'à 349 mm. Pour y voyager, choisissez de partir au mois de janvier, de novembre ou de décembre.

COMMENT S'Y RENDRE ?

Pour rejoindre la ville de Bohicon sans problème ni difficulté, l'idéal, c'est de partir depuis la ville de Cotonou, la métropole économique béninoise. Dans le centre-ville, il y a une place appelée « la place de l'étoile rouge ». Il existe sur le lieu, des compagnies de transport routier proposant des services de qualité. Vous pouvez aussi partir du même point en prenant une voiture de location à la hauteur de vos attentes. En tout cas, il est confortable de voyager en privé.

Bonjour

Je suis Isaac de "Voyages Modestes". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
0022964110880